Conseil Municipal



  1. Le sport business ne connait pas la crise… par Olivier Bertrand

    Olivier Bertrand

    Les écologistes ont mené un long combat pour s’opposer au projet de stade \ »trop grand, trop cher et mal placé\ » dans le parc Mistral (Voir à ce sujet les 2 articles sur ce site : ici et ici). On connait la situation actuelle : avec la rétrogradation du GF38 en CFA2, le stade est désespérément vide et pèse lourd dans les impôts des grenoblois. Manifestement, cette situation ne semble pas inquiéter le maire de Grenoble. Il déclare dans le Dauphiné Libéré en septembre 2011 : \ »si la Ville veut disposer de deux équipes – de foot et de rugby – à haut niveau, elle se doit de disposer de deux stades de qualité\ ». Et il indique travailler \ »à un nouveau stade Lesdiguère\ », le stade de Rugby de Grenoble avec les dirigeant du FCG. Suite à ces propos, j’ai interrogé à 2 reprises le Maire de Grenoble au nom de notre groupe en Conseil municipal de septembre et de novembre sur ce projet pour qu’il rende public le projet qu’il négocie en secret. Nous avons même fait une demande d’information écrite… pas de réponse… Il faudra attendre un reportage radio le 28 novembre pour en savoir plus. …

    Lire la suite
  2. Bilan de mi-mandat 2011 des élus écologistes grenoblois

    \ » Un peu plus de 3 années se sont écoulées, un peu moins restent à passer d’ici les prochaines élections municipales. Pendant cette période, nous continuerons à assumer notre fonction démocratique. Nous garderons notre position de vigilance et de lien avec les habitants de notre ville, les plus engagés comme les autres. Notre rôle est aussi d’être un outil de transparence, et nous continuerons à agir, à notre niveau, pour que l’information soit partagée par le plus de monde possible. Nous serons particulièrement vigilants sur la question de la démocratie locale. Aujourd’hui, nous constatons qu’elle est en panne. La constitution de plus en plus fréquente et de plus en plus nombreuse de collectifs d’habitants et d’associations est un signe que les instances « officielles » de démocratie locale et de participation ne fonctionnent plus. C’est le symptôme de l’échec de la charte votée en début de mandat.\ » …

    Lire la suite
  3. Un budget encore trop high tech et un PACS qui ne plaît pas !

    Débat budgétaire en conseil municipal La majorité argumente qu’elle n’a pas augmenté les taux d’imposition, et cela pour la deuxième année consécutive ! Après 9% d’augmentation en 2009, pour une des villes les plus chères fiscalement de France, est-ce vraiment une bonne nouvelle ? La majorité explique aussi que, finalement, si on amortissait la hausse d’imposition très forte de 2009 à un taux ramené par année, cela ne reviendrait qu’à 0,75% et donc moins que l’inflation constatée. Drôle de manière de voir les choses… pour ceux qui ont vécu une hausse de quelques centaines d’euros en une seule fois, et qui continuent de payer cet injuste tribut depuis 2 ans, avec toutes les difficultés de fin de mois des ménages les plus modestes en période de crise …

    Lire la suite