Hommage à notre camarade et ami Léo Richaud

Partagez sur les réseaux sociaux
Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Share on LinkedIn
Linkedin

Léo Richaud était ouvrier, militant écologiste, syndical, délégué du personnel, et au CHS-CT à Merlin Gerin. C’était une figure de la Villeneuve. EELV lui a rendu hommage lors de ses obsèques qui ont eu lieu le mercredi 9 décembre à 11h aux Pompes Funèbres Intercommunales de la région grenobloise.

Quand on arrivait chez les Verts dans les années fin 1990-2000 on croisait Léo- accueillant et exigeant – qui nous questionnait sur nos motivations à soutenir l’écologie politique.

Ancien syndicaliste, installé à la Villeneuve avec Jeannette, il vivait au quotidien les valeurs de la solidarité et de l’écologie. Ils étaient des figures connues et respectées de la Villeneuve.

Rude parfois dans les débats, présent dans de nombreuses luttes, avec les pique-niques préparés par Jeannette pour les sittings et les manifestations, présent aussi pendant des années dans de nombreuses réunions publiques, il savait porter des valeurs de solidarité et d’humanisme.

Dans nos réunions internes, il savait être parfois à rebrousse-poil et il poussait ces coups de gueule qui pouvaient être salutaires dans ses interventions pour défendre ce qui lui semblait être juste ou pointer du doigt ce qui n’était pas dans nos valeurs communes d’écologistes et d’humanistes, avec de fortes convictions anti-nucléaire et anti-productiviste.

Un défenseur avant l’heure d’une alimentation saine et bio.

Il nous a transmis sa ténacité, sa fidélité politique et amicale. Un des premiers militants, il fut créateur du groupe des Verts de Grenoble puis membre de EELV, candidat aux élections cantonales il a rempli fièrement sa vie de militant écologiste convaincu.

L’important pour lui, c’était la protection des humains sur une planète préservée de toutes les pollutions. Il a vécu de nombreuses années à la Villeneuve, où la Solidarité est une organisation de la vie quotidienne pour bon nombre d’habitant.e.s.

Il y a pris toute sa part aux luttes et aux projets pour sa ville et son quartier. Il savait aussi nous rappeler que parfois l’essentiel était oublié : le soin aux plus démuni.e.s.

Léo portait fièrement le slogan « avoir la même exigence et la même attention pour la fin du monde et la fin du mois« . Il observait les difficultés de son quartier, il voulait que des solutions soient imaginées pour améliorer la situation des plus précaires. Il rêvait d’un autre monde plus juste, plus fraternel, dans lequel chaque être humain puisse préserver sa dignité. Il était écolo et solidaire en pensées et en actes !

Il savait aussi se ressourcer et prendre des temps de respiration dans nos belles montagnes de l’Oisans.

Salut à toi Cher Léo, tu étais un militant actif de la classe ouvrière, tu as été un ouvrier engagé fier de son métier. On peut dire que tu faisais partie de la classe ouvrière qui s’est engagée dans la lutte pour la justice sociale et pour améliorer les conditions de travail et de vie dans les entreprises, à laquelle tu as ajouté le combat pour une planète verte.

Du haut de ton étoile, continue de veiller sur cette Terre que nous ne protégeons pas assez. Merci de l’enseignement que tu nous as transmis.

Ton souvenir nous rappellera que nous devons prendre soin des hommes et des femmes, principalement les plus vulnérables d’entre eux !

Ta disparition emporte avec toi des pans de l’histoire ouvrière et une partie de la mémoire de l’écologie.

Salut Fraternel à toi LEO qui as rejoint Jeannette l’amour de ta vie.

Maryvonne, Maryse, Thierry
Et tous les militants et militantes écolo du bassin grenoblois