Olivier Véran et Emilie Chalas ont méconnu le principe de Fraternité !

Olivier Véran et Emilie Chalas ont méconnu le principe de Fraternité !

 

Olivier Véran et Emilie Chalas se félicitaient il y a un mois d’avoir obtenu « la fin du délit de solidarité » dans le cadre de la loi scélérate « Asile et Immigration » portée par Gérard Collomb. Ils utilisaient cet assouplissement factice pour tenter de cacher cette tache indélébile dans leur bilan: une loi restreignant le droit d’asile, la plus extrême jamais votée, dont certaines mesures ont été saluées par le FN, portée par un ministre qui reprend les mots destructeurs de l’extrême droite.

Ce matin le Conseil Constitutionnel met à bas cette tentative d’échapper à leurs responsabilités: Olivier Véran et Emilie Chalas ont méconnu le principe de Fraternité. Ils ont ignoré cette valeur fondamentale, socle de notre République, inscrite au fronton de tant de bâtiments publics.

Malgré l’action d’Olivier Véran et d’Emilie Chalas, il ne sera plus possible de condamner des personnes comme Cédric Herrou pour avoir eu un geste d’humanité: aider celles et ceux qui en ont besoin. Les Grenobloises et Grenoblois peuvent être fiers que leur Ville soit au coeur de ce combat pour la Fraternité !

 

Communiqué de presse EELV Grenoble

Remonter