Retour sur le conseil municipal du 15 décembre

Une session à nouveau intense se terminant à point d’heure (nous y reviendrons!):

Au rayon des accomplissements et des promesses tenues:

– la révision du PLU est désormais votée avec plusieurs objectifs : la remise à plat des projets urbains mégalomaniaques de la précédente municipalité, des objectifs réaffirmés en matière de logement social, un premier pas vers la réduction des gaz à effets de serre et de l’exposition aux ondes électromagnétiques… Plus de détails ici.

– La mise en place d’une nouveau règlement local de publicité (RLP), faisant écho à la fin du contrat avec JC Decaux. L’objectif est là encore de limiter l’affiche publicitaire (notamment dans sur les parcelles privées), de rendre une visibilité à l’affichage d’opinion et associatif… Plus de détails ici.

– la poursuite d’une politique volontariste pour optimiser un patrimoine scolaire délaissé par le passé, particulièrement dans le nord de Grenoble. Si la délibération était focalisée sur les écoles Chorier et Vallier, c’est tout un travail de prospective qui trouve son rythme de croisière. Plus de détails.

Malheureusement, de nombreuses avancées vont se retrouver contrariées par l’état financier de la ville, comme la présentation de l’audit de la ville l’a souligné. Et ce sans même parler de l’effet désastreux de la baisse des dotations de l’Etat, contre lequel Grenoble s’engage avec résolution. Plus de détails sur l’audit.

Hormis cela, le conseil municipal s’est ouvert avec un débat sur le passage en métropole en présence de Christophe Ferrari, président de la Métro. Et s’est terminé encore bien (trop) tard aux environs de 4-5heures. Si la démocratie requiert par essence du temps et des débats, on ne peut que regretter l’attitude de certains qui transforment ce qu’on espère être une agora citoyenne en une basse cour, quand on s’oublie en péroraisons (sans vouloir cibler personne, les chiffres parle d’eux mêmes). Voire en déchetterie municipale, quand certains extrémistes croient intéressants de déverser leurs poubelles sur les bureaux d’une adjointe. Des attitudes qui ont valu un rappel de la part du groupe majoritaire.

Pour retrouver tout cela en détails, la vidéo est disponible ici.

Remonter