Center Parcs des Chambarans : non à la destruction de zones humides pour des projets inutiles, néfastes et imposés

Depuis quelques mois, l’ambiance est plus que tendue du côté du massif des Chambarans et du bois des Avenières, situés dans la commune de Roybon. De nombreux habitants, associations et élus se mobilisent contre la construction d’un Center Parcs, projet inutile, cher et destructeur sur ce lieu à la biodiversité exceptionnelle.

Le Center Parcs de Roybon, un projet qui nous concerne tous

Ce projet est un gaspillage massif d’argent public, qui finance la précarité des salariés et la destruction de l’environnement. La promesse du groupe Pierre & Vacances et de « 700 emplois directs non délocalisables ». Alléchant ? Pas si l’on y regarde de plus près : sur ces 700 empois, la moitié sont des emplois d’agent de ménage à 9h par semaine, pour un salaire de 240€/mois ! (source : site de la Mairie de Roybon). De plus, si l’on additionne toutes les aides publiques (14M€ pour la Région Rhône-Alpes et le CG par exemple) et les diverses déductions fiscales, on obtient un total de… 200 000€ d’argent public dépensé par emploi créé ! Si les retombées économiques sur le territoire étaient aussi miraculeuses, comment expliquer que de nombreuses communes voisines se sont exprimées contre le projet ?

Un projet illégal, la préfecture passe en force

En juillet 2014, la partie semblait gagnée pour les défenseurs du site : à l’issue de l’enquête publique au titre de la loi sur l’eau, les commissaires enquêteurs rendent un avis négatif et unanime contre le projet ; leur argumentaire en douze points est très dur, le mot « rédhibitoire » est utilisé à plusieurs reprises. C’était sans compter sur les pressions gouvernementales : pour la première fois après un avis négatif des commissaires, le préfet signe les derniers arrêtés nécessaires au démarrage des travaux.

EELV en première ligne, au côté des associations

Le temps est à la mobilisation sur le terrain, que les élus EELV relaient par des interventions régulières au Conseil Général et au Conseil Régional. Une délégation de militants et d’élus était présente pour assurer de leur soutien l’ensemble des militants et l’association « Pour des Chambarans sans Center Parcs »

Pour aller plus loin

Place Gre’Net et les Chambarans

Association PCSCP

Intervention de Michèle Rivasi sur France Bleu

– Article du Dauphiné Libéré du 04 novembre:  Page 5 DL du 04-11-2014- Center Parcs

– Article de Libération datant du 30 octobre: Barrage de Sivens, Center parcs en Isère : mêmes causes, mêmes effets ?

Photo Patricia Cerinsek – Place Grenet

Remonter