Conseil municipal de Grenoble : intrusion inadmissible

photo

Le conseil municipal du 20 octobre a été émaillé par des évènements d’une grande gravité, qui ont conduit le Maire à reporter la séance au lundi 27 octobre 2014.

Des salariés de l’entreprise Gaz & Electricité de Grenoble ont coupé l’alimentation électrique dans le secteur de l’Hôtel de Ville, plongeant dans l’obscurité l’ensemble du bâtiment. Plusieurs dizaines de personnes se sont alors introduites avec fracas dans l’enceinte même de l’assemblée délibérante avec bris de verre, menaces verbales et intimidations physiques.

Après consultation de l’ensemble des groupes du Conseil municipal, et après réception d’une délégation de syndicalistes, le Maire a annoncé le report à une date ultérieure de la délibération concernant l’éclairage public ; cela afin donner encore plus de temps au dialogue pour répondre aux inquiétudes légitimes quant à l’avenir de l’entreprise GEG.

Plusieurs heures après, l’éclairage public restait coupé aux abords du domicile de M. Vincent FRISTOT, président de GEG.

Eric Piolle déclare : « Depuis l’annonce des résultats de la CAO, la Ville de Grenoble n’a eu de cesse de maintenir le dialogue et de rechercher des solutions positives pour l’avenir de GEG. Les pressions envers l’institution publique et ses représentants sont inadmissibles. La Ville de Grenoble les condamne fermement. Le conseil municipal doit rester l’instance républicaine qui représente tous les Grenoblois. Cela exige de délibérer dans la sérénité. Nous ne saurions tolérer de tels coups de force ».

Remonter