De la ville où il fait bon étudier… à la ville où il fait bon vivre !

Le journal L’Étudiant a rendu public ce jour, mardi 10 septembre, son Palmarès 2013-2014 des villes où il fait bon étudier en France. Le journal indique que « Grenoble, Montpellier et Dijon : voilà, dans leur catégorie, les trois villes les plus plaisantes pour étudier aujourd’hui ».

L’enquête montre que si l’agglomération grenobloise arrive bel et bien en tête du classement, il s’agit avant tout d’une victoire collective pour toutes les communes de l’agglomération concernées par les problématiques étudiantes. Le Campus Universitaire se trouve en effet sur les communes de Saint-Martin d’Hères, Gières, etc.

Victoire collective et non victoire individuelle de la ville de Grenoble (bien loin des podiums quand elle est toute seule). Un seul exemple, qui figure dans le classement : en matière d’accès au logement, à elle seule, la ville de Grenoble tient la 21ème place sur les 42 villes étudiées. Rien de surprenant quand 20% de la population grenobloise vit en dessous du seuil de pauvreté, et où l’on sait que les étudiants sont parmi les premières victimes de la précarité sociale : accès au logement, à la santé, etc .

Ce constat de L’Etudiant confirme les prises de positions d’EELV GRENOBLE en faveur de la création de plus de logement social étudiant sur le périmètre communal. Le logement étudiant ne doit plus être la chasse gardée des spéculateurs immobiliers, qui proposent des biens à des tarifs déconnectés de la réalité sociale étudiante. Ce palmarès vient ainsi valider la liste des chantiers que nous considérons comme prioritaires pour la jeunesse étudiante de notre ville (logement, animation, emploi, etc.), et qui figureront en bonne place dans notre projet pour le mandat qui s’ouvre l’année prochaine.

EELV GRENOBLE se félicite enfin des résultats de l’agglomération grenobloise, confirmation que la ville de demain devra être durable, à l’image de ce qu’est aujourd’hui le Campus Universitaire, une « micro ville durable » : tram, espaces verts, lieux de vie, pistes cyclables, etc. , au milieu d’une réalité sociale que nous savons tous être tellement plus complexe.

Pour faire passer la ville de Grenoble d’une ville où il fait bon étudier à une ville où il fait bon vivre, on sait donc quelle orientation donner à la ville de demain !

Toutes les données du Palmarès sont accessibles à l’adresse suivante : http://www.letudiant.fr/etudes/rendezvous–etudier-en-region/les-villes-ou-il-fait-bon-etudier.html

Remonter