Revenons à la réalité : L’alternance à Grenoble se fera grâce aux écologistes, pas à l’UMP.

Depuis quelques mois à Grenoble, l’UMP sature les médias de ses querelles. Bien qu’ils tirent le débat public local vers le bas et nuisent à la crédibilité de la parole publique, nous ne commentons pas leurs problèmes internes.

<!more->

Nous constatons toutefois que malgré les guerres intestines qui minent la droite grenobloise, une petite musique est systématiquement reprise par les différents protagonistes : la droite serait l’alternative à l’actuelle majorité municipale. Tout indique pourtant l’exact inverse : non seulement la droite grenobloise est extrêmement divisée et incapable de proposer un projet crédible et rassembleur pour Grenoble, non seulement elle est incapable de sortir des années noires qu’elle a connu puisque l’ancien maire de 1983 à 1995, condamné pour corruption est toujours présent mais, surtout, tous les résultats électoraux depuis 5 ans montrent que la seule réelle alternance attendue par les grenoblois se fera grâce aux écologistes.

Il est compréhensible que le prisme national de l’alternance entre PS et UMP influe sur les enjeux locaux, et le contexte national influera probablement sur les élections municipales. Mais à Grenoble la réalité est sans appel :

Régionales 2010 : l’UMP très loin derrière EELV et le PS:

PS : 27,6%

EELV : 26,5%

UMP : 19,38%

Cantonales 2011 : l’UMP n’a pu atteindre le second tour sur aucun des 3 cantons.

Canton de Grenoble 1 :

UMP : 14,6% au premier tour et absente au second

Olivier bertrand (EELV) élu avec plus de 54%

Canton de Grenoble 3 :

UMP : 11, 6%, absente au second tout

Hakim Sabri (EELV) 19,8% au premier tour, 47,2% au second tour

Canton de Grenoble 6 :

UMP : 12% absente au second tour

EELV : 19,3%

Rappelons par ailleurs :

– qu’aux élections européennes de 2009, EELV avec 29% est arrivé loin devant le PS (18,9) et l’UMP (21,2).

– que des élections municipales de 2008 où les écologistes ont obtenu 22,5% aux élections nationales de 2012, le rapport UMP/ PS et écologistes sur Grenoble est de plus de 2/3 favorables à la gauche contre moins d’un tiers à la droite 

Ces résultats ne sont évidemment pas le fait du hasard : les écologistes sont actifs à Grenoble depuis bientôt 40 ans. Loin des postures politiciennes et des simples opérations de communication, notre engagement produit des résultats concrets pour les grenoblois : de la remunicipalisation de l’eau aux éco-quartiers en passant par la lutte contre la corruption ou le soutien à la réalisation de nouvelles lignes de tram, grâce à la reconnaissance que nous portent les habitants de Grenoble nous incarnons aujourd’hui la seule force politique capable à la fois de rassembler les grenoblois et d’apporter des solutions aux défis qui préoccupent notre ville.

Enzo Lesourt,
Porte-Parole EELV Grenoble

Remonter