Hôtel 4**** Hoche : les professionnels confirment l’analyse des écologistes

Près de la Caserne de Bonne, l’Okko Hôtel sort de terre pour proposer 138 chambres dès mars 2014. Interrogé par Grenews, Pascal Barthélémy, président des hôteliers permanents au syndicat Umih 38 (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) considère le projet peu pertinent aujourd’hui : « Ce projet a été décidé il y a 5 ans, depuis une résidence hôtelière a vu le jour et on va donc se retrouver avec deux établissements. Seulement, le train est en marche, on ne peut plus l’arrêter » (cf. L’hôtellerie de Grenoble et de l’agglo est « en décrochage »).

 Voilà le problème bien résumé ! Et les propos de Monsieur Barthélémy sont aujourd’hui confirmés par une étude du cabinet indépendant In extenso qui note l’offre trop abondante en matière hôtelière et qui préconise très clairement l’arrêt de la construction de nouveaux établissements.

 Rappelons qu’EELV a toujours dénoncé l’implantation de cet hôtel de luxe de 26 mètre de haut, en plein parc Hôche, sur une parcelle du projet de la Caserne de Bonne au départ prévue pour un « équipement public structurant ». (cf. Caserne de Bonne : EELV Grenoble s’indigne de la constrution d’un hôtel 4 étoiles dans un parc public)

 Avec ce nouvel immeuble construit dans une zone déjà très dense et fermant toute perspective sur le parc, c’est l’équilibre urbain du quartier et son caractère innovant en matière écologique que la majorité municipale remet en cause.

 Pourquoi l’hôtellerie grenobloise est à la peine d’après cette étude ? Parce que Grenoble n’attire pas suffisamment les touristes. Difficile effectivement d’attirer des touristes quand l’objectif de la Ville n’est pas de développer une ville à taille humaine, agréable à vivre mais de construire au maximum… même là où cela n’était pas prévu.

Remonter