Zone de Sécurité Prioritaire : bien définir les priorités !

La ZSP (Zone de Sécurité Prioritaire) de Grenoble-Echirolles a été lancée pour ramener la « confiance » chez les habitants des plusieurs quartiers : Mistral, Teisseire, la Villeneuve de Grenoble et la Ville Neuve d’Echirolles. Un objectif généreux en apparence, mais dont on peut questionner la réalité au regard des moyens et des priorités affichées !
Quels moyens seront donnés pour lutter contre la « grande délinquance », une urgence affichée ? Si la meilleure coordination entre les services de l’Etat et des collectivités locales va dans le bon sens, ce n’est pas la dizaine de fonctionnaires supplémentaires qui changera structurellement la donne en matière de criminalité. Car une fois de plus on ne s’attaque qu’aux symptômes les plus visibles et non pas aux causes : chômage de masse, absence d’autonomie des individus, ségrégation sociale, délitement familial, …
Petit clin d’œil de l’histoire : on peut s’interroger, quand on voit que l’acharnement du recteur d’académie, qui avait été nommé par la droite, n’a pas été stoppé par les nouveaux responsables socialistes. Ce haut fonctionnaire a mobilisé les moyens de la police et de la justice contre les parents d’élèves peintres de trottoir du lycée Mounier. Bel exemple d’utilisation raisonnée des fonds publics !

Remonter