Le maire cache les rapports… sur le PLU !

Communiqué du 8 juin 2012 du groupe des élus EELV, Ades et Alternatifs de Grenoble

Le 31 mai dernier, deux documents importants ont été déposés en Mairie, les rapports et les conclusions du commissaire enquêteur sur la révision simplifiée du PLU, secteur de l’Esplanade, et sur la modification n°2 du Plan Local d’Urbanisme de Grenoble.

La loi prévoit que ces documents, une fois déposés, puissent être transmis sans délai à toute personne qui le demande.

Mais à Grenoble, « sans délai » ne signifie pas « immédiatement »… Les élus se sont vus refuser l’accès à ces documents à deux reprises par les services administratifs de la Ville. Ces derniers nous renvoient sur le cabinet du Maire… La nouvelle innovation grenobloise : le traitement politique des documents administratifs !

 

On peut s’interroger sur le pourquoi de ces obstructions. Surtout sur un projet d’urbanisme dont Philippe de Longevialle, adjoint à l’immobilier, dit que « nulle part ailleurs en ville on trouvera un urbanisme aussi finement ciselé » (DL du 26/4/12) et qu’« il a fait l’objet d’un large processus de concertation » (DL du 19/4/12).

–        Qu’est ce qu’il y a dans ces documents qui fait tellement peur à la majorité ?

–        Que craignent les élus candidats, deux jours avant le premier tour des élections législatives ?

–        Combien de temps devrons nous attendre avant d’avoir des réponses à ces questions ?

 

Au-delà de ces questions, il est choquant de constater que Michel Destot-Député fait et vote des lois sur lesquelles Michel Destot-Maire s’assied allègrement. Il est choquant de constater que la Mairie de Michel Destot fonctionne comme l’Elysée de Nicolas Sarkozy en matière d’accès aux documents administratifs.

A Grenoble aussi, il faudrait que le changement, ce soit maintenant.

Remonter