Pub sur les bulles : malgré les protestations, la municipalité s’entête !

A l’automne 2011, grâce à l’action des écologistes et de Paysage de France, une première campagne de pub sur les bulles avait été stoppée. Mais manifestement un nouveau passage en force est a prévoir : le Conseil d’administration de la régie du téléphérique (où les élus de l’équipe de Michel Destot sont majoritaires) doit voter jeudi 19 avril une nouvelle campagne de publicité pour une entreprise privée.

Notre mouvement n’est pas représenté à la régie du téléphérique mais nous savons que de nombreux utilisateurs n’ont pas du tout apprécié de monter à la Bastille il y a quelques mois dans des bulles repeintes aux couleurs d’une grande banque…

En cette fin de période électorale où les socialistes et le Front de gauche ont, comme les écologistes, mis en avant les dérives de l’argent roi, nous espérons sincèrement que les représentants de la gauche sauront se reprendre à temps et stopper cette pratique contestable. Car cette dérive, si elle est symbolique, marque une tendance lourde dans notre société consumériste et de la communication : l’envahissement publicitaire toujours plus grand du moindre espace public. Pour notre part nous proposons de libérer Grenoble d’une grande partie de sa publicité au profit d’espaces d’expression citoyenne, associative et politique bien plus développés et visibles qu’aujourd’hui.

Source : http://www.citylocalnews.com/grenoble/2012/04/16/de-nouvelles-pubs-des-lundi-sur-les-bulles-de-grenoble

Remonter