Grenoble : les banques se paient les bulles !

En pleine crise financière, la Ville de Grenoble offre la plus belle des vitrines à un groupe bancaire !

Depuis ce matin les bulles du téléphérique de la Bastille à Grenoble sont recouvertes d’une publicité … pour une banque ! Ces bulles sont un des symboles de notre ville, elles font partie de son patrimoine et appartiennent donc à tous les grenoblois. Il y avait déjà eu un précédent en 2007 avec Ikéa (voir d’ailleurs le savoureux écrit de Philippe de Longevialle qui critiquait fermement ces pratiques).

Les élus de droite et de gauche ont adopté cette campagne commerciale en juillet dernier au CA de la Régie (où aucun élu écologiste ne siège). En Conseil municipal, ce lundi, c’est un élu du groupe écologiste qui a révélé cette opération. Malgré la confirmation par l’élu délégué au tourisme, la majorité a maintenu son soutien à cette campagne. Seuls les élus écologistes ont voté contre.

Que la majorité municipale ait laissé faire une telle opération commerciale sur un téléphérique, géré en régie par la Ville, est affligeant. Non seulement cette publicité ne respecte pas les objectifs de sa propre réglementation dans le cadre de sa Zone de Protection du paysage urbain (ZPPAUP) mais, en plus, c’est une banque qui a eu les faveurs de la Régie ! Au moment où la responsabilité des banques dans la crise financière et économique est dénoncée de toutes parts, la majorité municipale a adopté cette campagne de pub sans sourciller. Les habitants les plus démunis apprécieront le symbole.

Pour notre part, nous demandons le retrait immédiat de cette campagne.

Remonter